Quelque 1.029 Nigériens en situation irrégulière en Algérie, dont des femmes et des enfants, ont été reconduits vers leur pays la semaine dernière, a indiqué aujourd'hui le gouverneur d'Agadez (nord du Niger). "Nous avons reçu samedi dernier une vague de 1.042 personnes dont 1.029 Nigériens", tous rapatriés de l'Algérie voisine, a déclaré à la télévision d'Etat, Sadou Saloké, le gouverneur d'Agadez, vaste région désertique du nord du Niger, proche de l'Algérie. 

"Nous avons rencontré des difficultés pour les héberger" car "nous n'avons pas d'infrastructures appropriées" pour accueillir "une vague de si grande importance", a relevé le gouverneur. Les personnes refoulées ont pu être hébergées dans des écoles avant d'être acheminées dans leur région d'origine, a-t-il assuré.

L'Unicef, la Croix-Rouge, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et Médecins du monde ont contribué à "gérer" la situation, a-t-il expliqué.

"D'autres vagues" de migrants venant de l'Algérie sont attendues prochainement et "il faut se préparer à les recevoir", a-t-il poursuivi. "En solidarité avec le Niger", Alger a fait don jeudi à la région d'Agadez de 32 tonnes de vivres, de fournitures scolaires et divers jouets pour enfants, selon la télévision d'Etat.

 

Le figaro