En Turquie, la police a empêché avec succès la tentative de vendre le poignard d'ivoire, orné de diamants rares, appartenant à Kadhafi. La relique a été probablement volée du palais de l'ancien dirigeant libyen pendant la révolution de 2011.

La police turque a réussi à empêcher une tentative de vendre le poignard artisanal unique qui a appartenu à l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, annonce la chaîne de télévision Sky News Arabia.

La chaîne informe que la police turque a arrêté un homme d'affaires dont l'origine nationale n'est pas indiquée lorsqu'il avait essayé de "vendre aux brocanteurs le poignard d'ivoire précieux qui appartenait à Mouammar Kadhafi". Outre cet homme, les policiers ont arrêté deux de ses complices.

Le poignard de Kadhafi en ivoire est orné de pierres précieuses, y compris des diamants très rares. Des experts estiment cette lame à environ neuf millions d'euros.

Apparemment, le poignard a été volé du palais de Kadhafi à Tripoli pendant le Printemps arabe, les événements révolutionnaires qui se déroulaient en Libye, aussi bien que dans de nombreux pays du Proche-Orient, au printemps 2011. Suite au coup d'Etat, le chef libyen a été brutalement assassiné.

Lors de l'arrestation, l'homme d'affaires a raconté qu'il avait acheté ce poignard unique pendant son voyage en Libye il y a trois mois. Le prisonnier affirme qu'il l'a acquis de vendeurs inconnus pour 4,1 millions d'euros.