Le Conseil des ministres s'est réuni, le vendredi 28 juillet 2017, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :
I. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET
RELIGIEUSES.
Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de décret fixant les avantages accordés aux membres du Service Central de Lutte contre le Terrorisme et la Criminalité Transnationale Organisée (SCLCT/CTO).
Le présent projet de décret est pris conformément au décret n° 2017-517/PRN/MISPD/ACR du 16 juin 2017, portant organisation du Service Central de Lutte Contre le Terrorisme et la Criminalité Transnationale Organisée (SCLCT/CTO) et fixant les attributions de ses responsables.
Il s'agit de fidéliser, par la motivation, les agents en fonction dans ce service, au vu de la sensibilité des informations qu'ils détiennent de par l'exercice de leurs fonctions et la délicatesse de leurs missions.
II. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA
COOPERATION, DE L'INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L'EXTERIEUR.
Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de loi autorisant la ratification des Statuts Africa50-Financement de Projets et des Statuts Africa50-Développement de Projets, adoptés le 29 juillet 2015 à Casablanca (Royaume du Maroc) par l'Assemblée Générale des actionnaires.
Africa 50-Financement de projets et Africa-50 développement de projets sont des compagnies financières à statut spécial régies par leurs propres règles, les statuts, ainsi que les principes généraux régissant les organisations financières internationales.
Ces deux (02) compagnies ont pour objectif principal, le développement des infrastructures et des investissements en Afrique. Ce projet de loi entre dans la catégorie des instruments juridiques internationaux dont la ratification est soumise à l'adoption préalable d'une loi d'autorisation et sera transmis à l'Assemblée Nationale pour adoption.
III. AU TITRE DU MINISTERE DE L'EQUIPEMENT.
Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de décret déclarant d'utilité publique les voiries urbaines du Programme Tahoua Sakola 2017.
Dans le cadre du Programme de Développement Economique et Social (PDES), des travaux de construction de voiries urbaines du programme Tahoua Sakola 2017, longues de cinquante-cinq virgule cinquante-trois (55,53) kilomètres, sont prévus.
L'aménagement de ces voiries entrainera des démolitions d'immeubles afin de dégager leur emprise et de respecter les normes de construction. La déclaration d'utilité publique de ces voiries urbaines crée les conditions juridiques de la réalisation des travaux de construction des voiries prévues dans le cadre de Tahoua Sakola 2017.
IV. MESURES NOMINATIVES.
Le Conseil des ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes:
AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.
• Monsieur GUIMBA SAIDOU IBRAHIMA est nommé directeur général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI).
AU TITRE DU MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE.
• Monsieur KANTA ELHADJI MANZO, cadre supérieur de l'Elevage, Mle 61822/E, est nommé directeur du développement pastoral, au Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage.
• Madame BALKISSA GARBA GADO, cadre supérieur de l'Elévage, Mle 117517, est nommée directrice de l'amélioration génétique et de biotechnologies animales, au Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage.
• Monsieur ELHADJI SOULEY HAMADOU, docteur vétérinaire, Mle 79502, est nommé directeur de l'inspection des vétérinaires, au Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage.
• Madame SALAMATOU HASSANE YACOUBA, ingénieur agronome, Mle 115979, est nommée directrice du contrôle et de la certification des semences, au Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage.
AU TITRE DU MINISTERE DE LA RENAISSANCE CULTURELLE, DES ARTS ET DE LA MODERNISATION SOCIALE.
• Monsieur ALI SAIDOU, ingénieur en chef des travaux publics et mines, Mle 87749/Z, est nommé directeur des infrastructures et équipements scolaires, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.
AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE.
• Madame BOUBACAR TIDDER AMATE, docteur en soins infirmiers, Mle 30489/X, est nommée inspectrice des services, au Ministère de la Santé Publique.
• Monsieur ELHADJI MAMAN ISSIAKA, gestionnaire des services de santé, Mle 58027/U, est nommé inspecteur des services, au Ministère de la Santé Publique.
AU TITRE DU MINISTERE DE LA POPULATION.
• Monsieur MOUSTAPHA CHERIF SIDI, statisticien démographe, Mle 133.992/Z, est nommé directeur général de la population, au Ministère de la Population.
• Monsieur MOUSSA IBRAHIM, sociologue, Mle 03/014, est nommé directeur général de l'action sociale et de la promotion de la solidarité, au Ministère de la Population.
V. COMMUNICATIONS :
Le Conseil des Ministres a entendu plusieurs communications :
-Une (1) communication du ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République sur le contrat relatif au recrutement d'un consultant chargé de la détermination d'une structure de gestion du futur barrage de Kandadji.
-Une (1) communication du Ministre de la Santé Publique relative à l'attribution d'un marché pour la fourniture et l'installation de matériel Informatique, Bureautique et didactique au profit de la Direction des statistiques pour la mise en place du District Health Information Système 2ème phase (DHIS2) en un seul lot.
Ces deux (2) premières communications sont faites à titre d'information, conformément aux dispositions de l'arrêté n°0037/CAB/PM/ARMP du 21 janvier 2014 fixant les seuils dans le cadre de la passation et l'exécution des marchés publics et des délégations de service public qui stipule, en son article 13, que : « Tout marché public dont le montant est égal ou supérieur à cinq cent millions (500.000.000) de FCFA, doit faire l'objet d'une communication en Conseil des Ministres de la part de la personne responsable du marché, après attribution ».
-Une (1) communication du Ministre des Finances sur la mise en place du compte unique du Trésor.
-Une (1) communication du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur sur la mise en place du Comité chargé d'élaborer un projet de Document de Politique Extérieure du Niger.
La diplomatie nigérienne s'est caractérisée ces dernières années par un dynamisme indiscutable avec notamment l'élargissement de la carte diplomatique et les présences remarquables du Président de la République dans les grandes rencontres internationales.
Pour renforcer et consolider le travail déjà accompli dans le domaine de la diplomatie, il est apparu nécessaire de doter notre pays d'un Document de Politique Extérieure qui fixera davantage nos ambitions, nos orientations et nos stratégies dans un domaine déterminant de l'action étatique. Il s'agit pour le Niger de se forger une doctrine de politique extérieure qui puisera ses orientations dans le Programme de la Renaissance, la DPG et qui tiendra compte des défis, des enjeux et des considérations géostratégiques actuels et à venir.
Le Document de Politique Extérieure devra répondre à deux considérations fondamentales à savoir :
– Comment notre diplomatie peut contribuer à la sécurité de notre pays ?
– et Comment notre diplomatie peut contribuer au développement socio-économique du Niger ?
Aussi, le Gouvernement décide-t-il de la mise en place d'un Comité chargé d'élaborer le projet de Document de Politique Extérieur (DPE) du Niger. Le Document ainsi élaboré, sera validé par un atelier national puis soumis au Gouvernement pour adoption.
-Deux (2) communications de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant :
– la première communication porte sur la délocalisation du centre d'accueil des enfants en difficulté familiale de Niamey ;
– la deuxième communication est relative à la présentation du rapport périodique du Niger valant 3ème et 4ème rapport de la Convention sur l'Elimination de toutes les Formes de Discrimination à l'Egard des Femmes (CEDEF).

L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Onep